Meilleures ventes

Informations

Les services

Fabricants

Promotions

Fournisseurs

Aucun fournisseur

Comment être bien chez soi ?

Publié le : 03/11/2020 17:34:44
Catégories : Noctéa

être bien chez soi

-

Une année qui donne envie d’être bien chez soi.

En cette année 2020, la pandémie nous a obligé à rester plus chez nous. Comme si il s’agissait d’un avènement du hygge. Par contre le confinement, à fait l’effet d’un révélateur de la qualité de notre intérieur. À moins qu’il ne s’agisse de notre rapport au bien-être voire au bonheur. Ceci dit, on doit reconnaître qu’il est plus facile de vivre à 4 dans une maison berrichonne avec jardin à Châteauroux que dans un appartement de 30 m2 à Paris. Ce qui explique d’une part la volonté de certains d’entre nous de changer de logement et de région. Et d’autre part, le réaménagement de l’habitation actuelle que nous constatons chez Noctea depuis avril. Un article de Psychologie magazine nous aide à analyser notre notion du "être bien chez soi".

Bien chez soi : bien dans sa vie.

Effectivement, le confinement et la période stressante que nous vivons exacerbe nos faiblesses. Comme par exemple la solitude de la personne qui vit seule se fait encore plus ressentir, au risque de devenir pesante. Ou bien encore, il en va de même pour la femme qui vit un problème relationnel permanent ou récurrent avec son partenaire ou ses enfants. Par conséquent, il semble essentiel de positiver, en comprenant ce qui nous arrive afin de mieux agir. La sagesse populaire dit "La meilleure défense, c'est l'attaque". (Je n’ai pas trouvé avec certitude qui est à l’origine de cette citation, parfois attribuée à Napoléon Bonaparte) ?

Les 3 signes qui montrent que l’on est bien chez soi.

 

  • Premièrement, on doit se sentir en sécurité chez soi :

Effectivement, la maison doit être le lieu où l’on se sent bien. Où l’on recharge les batteries tant physiquement que psychologiquement. Ainsi la chambre et le lit ne prendrait-ils pas tout leurs sens ? Je sais que vous me voyez venir avec mais gros sabots ... berrichons bien sûr ! Pour être bien chez soi, il faut pouvoir tomber le masque, se mettre à nu. Se laisser aller à son authenticité profonde et à sa vulnérabilité.

  • Deuxièmement, éprouver un sentiment de stabilité :

Cela signifie qu’être bien chez soi signifie se sentir ancré, préposer sur un sol ferme. Comme si la maison était un rocher dans l’océan, un port d’attache. Ainsi, on nourrit le sentiment de sérénité. On se sent paisible. En outre, on éprouve du plaisir à évoluer dans son environnement. En fait, le bordel, les cartons non défaits, la déco négligée mais également, les investissements non fait, produisent l’effet opposé de la stabilité et du bien-être. La preuve c’est que depuis avril, nous sommes nombreux à réaménager nos intérieur et particulièrement nos chambre, lieu qui doit être particulièrement rassurant.

  • Troisièmement avoir un intérieur à son image :

Évidemment, pour être bien chez soi, il faut qu’il nous ressemble, qu’il soit à notre image. Bien trop d’aménagements sont impersonnels et ne correspondent pas à nos besoin fonctionnels. Ainsi, on peut recommander se se poser et d’observer son environnement. Ainsi en faisant ce scan de nos meubles, de leur disposition, de l’utilité de chaque objet et de la décoration, on pourra se demander : est-ce vraiment moi ? nous ? Un intérieur agréable doit respecter notre histoire sans la rendre pesante. Ainsi ce n’est pas parce on a aimer un style de déco que l’on doit s.interdire d’échanger de goût. Par ailleurs, il faut pas avoir peur du jugement pour assumer ses goûts personnels et affirmer sa singularité devrait être notre priorité.

Soigner le confort et la déco pour être bien chez soi.

En résumé, nous avons été nombreux dès l’épisode un du confinement, à investir pour améliorer notre intérieur. En fait, il semble évidemment pour nous de vous proposer prochainement une série de réflexions et de conseils pour améliorer son intérieur et sa déco. Par conséquent, il pourrait-être bon de pousser plus loin avec une rubrique pour être bien dans sa chambre et bien au lit. « C’est chez soi que l’on recharge ses batteries, physiques et psychiques, pour repartir chaque matin affronter de nouvelles aventures et de nouveaux défis. » Psychologie magazine.

-

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)